Echanges sur le volontariat d'échanges et de solidarité internationale Index du Forum

Echanges sur le volontariat d'échanges et de solidarité internationale
Forum d'échange sur les séjours en Afrique dans le cadre d'une mission de solidarité internationale ou de stage humanitaire.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Stage Infirmier avec CEC Togo Mars/Avril 2011

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Echanges sur le volontariat d'échanges et de solidarité internationale Index du Forum -> Volontariat d'initiatives et d'échanges -> Témoignages
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sarou


Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2011
Messages: 1
Localisation: Saint Etienne

MessagePosté le: Ven 15 Juil - 17:53 (2011)    Sujet du message: Stage Infirmier avec CEC Togo Mars/Avril 2011 Répondre en citant

Etudiante en 2ème année infirmière à la Croix Rouge de Saint Etienne, j'ai choisi de partir effectuer mon stage de 5 semaines au Togo, par le biais de l'association CEC Togo. Avec mes 7 collègues, nous avons choisi cette asso grâce aux étudiantes qui y avaient été l'année précédente, qui n’en avaient dit que du bien lors d'un forum sur les stages à l'international.

Après des mois de préparatifs entre les vaccins, passeport, visa, conventions de stage, billets d'avion et une multitude d'autres démarches administratives... nous nous sommes enfin retrouvées dans l'avion direction Lomé! Après 6h de vol, nous étions au bord de l'explosion, entre l'excitation, la fatigue, la curiosité et l'appréhension de ce qui nous attendait.

Au final, nous étions toutes attendues par des membres de CEC et 2 autres étudiantes infirmière de Marseille Wink

C'est dans une ambiance de folie, chaleureuse et festive que nous avons été accueillies au siège de l'association, à Lomé, où nous avons fais la fête toute la nuit et biensur où nous avons gouté pour la première fois (et pas la dernière...) à l'alcool local dont tout togolais est amoureux: le SODABI. Cela annoncait directement la couleur des semaines à venir…

Ces 5 semaines, nous ne les avons pas vu passer. Nous en prenions pleins les yeux chaque jour qui défilait, entre le stage et ce monde totalement différent qui s'offrait à nous. Nous avons effectué notre stage au Centre Hospitalier Régional de Tsevié, une ville à 35 km de Lomé.

Pour ce qui est du stage, il nous a permis de découvrir des techniques de soins différentes, de voir des pathologies rares qui nous étaient inconnues, d'analyser les problèmes de santé spécifiques au pays, d'échanger nos connaissances et points de vues avec les infirmier(e)s, aides soignants, sages-femmes, médecins... Petite parenthèse par rapport au service de maternité, nous avons été accueillies très froidement par la majorité des sages-femmes. Le surveillant général nous avait prévenu mais leur comportement nous a tout de même beaucoup désemparé, peut-être avaient-elles peur de notre jugement. Heureusement d’autres sages-femmes sortaient du lot et nous ont transmis leur savoir avec passion. Nous avons également rencontrés des patients extraordinaires, pleins d’espoir et de joie de vivre malgré la maladie et la souffrance. Personne ne se plaint, la douleur n’est pas du tout prise en charge comme en France, pour les soignants « Si tu as mal, c’est bon signe. Il faut souffrir pour guérir. » Nous avons travaillé en respectant leur conception du soin, de la mort, de la douleur et de la prise en charge du patient même si ce fut très difficile psychologiquement.

Grâce à l’association, nous avions une maison rien que pour nous avec nos accompagnateurs, des personnes en or : Rose (Rosa la plus belle), John (Johnny, le Marseillais), Ridouane (Ridou, Narcisse), Atsu (Atsuvi, J’aime pas ça hein !) et Benoît (Assibalotié !). Nous avions à disposition une douche avec de l’eau que nous puisions au puit, des toilettes en terre d’où sortaient des cafards à la tombée de la nuit… ! Lors de nos temps libres, nous allions à la piscine d’un hôtel pas très loin de chez nous. Nous avons eu du mal à supporter la chaleur au début, mais à la fin, nos corps se sont bien adaptés. Nous mangions ensemble tous les jours dans la salle à manger. Nous nous partagions les tâches comme le ménage, la cuisine et la vaisselle. Nous avons appris beaucoup de recettes togolaises que nous essayons de réaliser en France mais ces délicieux plats comme la fameuse pâte de poulet, la pâte rouge, le foufou avec la sauce d’arachide n’auront jamais la même saveur que dans leur pays d’origine Wink Sinon les soirs, nous pouvions faire des débats, se raconter des histoires, apprendre à jouer du djembé, danser sous les étoiles… Ces moments resteront inoubliables. Nous échangions aussi avec la population du quartier, les enfants pleins de curiosité venaient nous voir, nous toucher, nous parler, jouer avec nous… Nous avons organisé avec l’aide des membres de CEC, un après-midi djembé, chants et jeux avec, à la fin de la journée, le partage de fournitures scolaires, de vêtements et de jouets ramenés de France. C’était difficile de donner quelque chose à tout le monde, il y avait énormément d’enfants…

Au niveau des moyens de transports, nous prenions souvent les moto taxis : les ZEM. Nous avions un peu peur au début (pas de casque et circulation très dense), mais au fil des jours, nous prenions plaisir à les prendre ! Nous pouvions également prendre des taxis à plusieurs (6 ou 7 par véhicule) afin de payer moins cher quand nous allions au marché de Lomé ou quand nous sortions le soir. Il faut savoir que nous étions TOUJOURS accompagnées. Les bénévoles sont très présents et toujours là pour nous guider, répondre à nos questions, nos inquiétudes, il ne faut pas hésiter !

Les week end, nous partions en minibus à travers le Togo, nous dormions dans des hotêls ou des auberges, le soir nous faisions souvent la fête ou nous nous reposions. Rencontre avec le Prince de Togoville, baignade dans les cascades de Kpalimé, traversée d’un fleuve en pirogue jusqu’au Bénin, randonnée au Pic d’Agou, voyage dans le Nord où nous avons vu des forgerons, des hippopotames, le parc animalier de Sarakawa, repas avec le prefet d’une ville de la région des savanes, visite des grottes de Nok, Danse des Couteaux… Nombreuses sont les découvertes que nous avons faites !

A la fin de notre séjour, nous avons eu la chance d’avoir la visite de notre directeur et de notre formatrice qui s’occupe des stages à l’étranger. Ceux-ci ont même signés un partenariat avec CEC Togo afin de promouvoir ces échanges internationaux et d’envisager des projets ensemble ! A suivre…

Je n’avais aucune idée de ce qui m’attendais lorsque j’ai choisi d’aller au Togo. Ce que je connaissais de l’Afrique, c’était ce que j’avais vu à travers les médias et les films, donc une réalité faussée.

Ce n’est pas un simple stage ou voyage que nous avons vécu, c’est un véritable bouleversement sur notre façon de voir la vie, un réel enrichissement personnel et professionnel qui nous a permis d'apprendre et de partager des connaissances, de découvrir une culture, des traditions…

De plus, nous avons vécus de forts et bons moments en leur compagnie. Leur joie de vivre, leur sourire, leurs chansons resteront gravés à jamais dans ma mémoire. Ils savent mettre à l’aise et l'ambiance est toujours au rendez-vous, nous avons vécu de magnifiques soirées... Les voir jouer du djembé, chanter et danser avec eux, sont des instants magiques…

Ce séjour fut avant tout une très belle expérience HUMAINE. Nous avons découvert un pays sous tous les angles : sa nature, ses habitants, ses coutumes, sa cuisine traditionnelle, sa chaleur humaine, sa générosité, son hospitalité et façon si belle de voir la vie.

En espérant vous avoir donner envie de partir voir de nouveaux horizons…

On ne remerciera jamais assez les membres de CEC qui se sont décarcassés pour que nous passions un excellent séjour : Séname (président de CEC Togo), Séba (secretaire général), Cyrille (trésorier), Marcel (ou docteur gingembre, responsable logement de Lomé), Atsu, Ridouane, Benoit, Rose, John et tous les autres, vous êtres si nombreux : Audrey, Claire, Mathias, Sodji, Gaga, Elom, Christ, Gilles, Kakfif, Papah, Claudio, Atta…

Mes collègues yovettes seront d’accord avec moi quand je vais dire que n’avons vécu que du bonheur avec vous, notre famille togolaise !

Vous reverrez bientôt l’équipe des stéphanoises : Lydie (arobazz), Elisa (Zazou, Madame B), Céline (votre Maman, celle qui boit que des Castel’), Fanny (celle qui est déjà togolaise), Candice (elle adore la tisane de gingembre et le sodabi), Florentine (Floflo, celle qui adore l’homme au chapeau), Coralie (Coco l’haricot, la Dame Blanche) et moi, Sarah ( Saraaah va daaanser … )

Eyizandé nos Ameybos… !!! <3

[ CEC ne périra pas... ]


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 15 Juil - 17:53 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Echanges sur le volontariat d'échanges et de solidarité internationale Index du Forum -> Volontariat d'initiatives et d'échanges -> Témoignages Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com